C’est pas grave, je suis stagiaire

Ces derniers temps, je suis pas mal angoissée existentiellement, rapport au fait que je vais devenir adulte incessamment sous peu.

C’est assez problématique parce que jusqu’à présent je m’en sortais pas trop mal professionnellement. Non pas que je sois particulièrement intelligente, je suis une grosse glandeuse fais pas trop mal illusion quand je porte lunettes et que je dis des trucs comme : « Je pense qu’il faut qu’on brainstorme pour trouver une baseline catchy pour le skimmer » (j’ai appris les mots par coeur. Je vous les prête si vous voulez. De rien).

Etre stagiaire c’est génial. Je vois pas de quoi se plaignent tous les jeunes. OK c’est mal payé et on est à découvert tous les mois. Mais ça, c’est une question de management relationnel avec votre banquier, les gars.

Comme je suis stagiaire, je peux envoyer un texto à mon boss à 14h30 en lui disant « Oups, je me suis pas réveillée, j’arrive », et arriver à 16h30. Et repartir à 18h.

Ou quand il me dit : « Et ça serait pas mal d’arrêter de passer Kavinsky à fond parce que j’aimerais bien pouvoir.. je sais pas, au hasard, travailler », je peux répondre : « HEIN? J’ENTENDS PAS AVEC LA MUSIQUE !! »

N’oubliez pas qu’un manager en apprend autant de ses stagiaires que l’inverse. Moi je donne beaucoup de conseils à mes boss. Par exemple : « Boss, ça serait hyper bon pour ton management que tu m’achètes des Pims à la framboise, en termes de productivité horaire ». Ou alors : « Tu sais boss, si tu me demandes de remplir ce tableau Excel d’Ultime Chiantise, je risque fort de prendre ça pour une tâche ingrate, et ça risque d’être mauvais pour les relations professionnelles et la communication interne ». Ou encore : « Je pense que ça serait une super bonne idée corporate d’organiser une soirée mojitos que tu finances, mais aussi avec mes potes, pour faire du team-building ».

Comme il est acquis que ta place est éphémère, tu peux facilement en jouer. Par exemple, quand mon boss ne m’écoute pas (ça arrive parfois à de rares occurrences perpétuellement), je peux crier : « BOSS tu m’écoutes pas. De toutes façons personne ne fait attention à moi dans cette entreprise. Vous ferez moins les malins quand je serai partie ». Et je peux aussi lui envoyer des textos pour lui rappeler de lire ses mails dans lesquels je lui signifie que je lui ai laissé un post-it fluo sur l’écran de son ordinateur, pour qu’il oublie pas de racheter du café. C’est un peu irritant mais je lui dis : « Hé, te plains pas, tu feras moins le malin quand je serai partie ». Et parfois je lui dis : « J’aimerais bien qu’on nomme la machine à café d’après mon prénom, pour que tout le monde se souvienne de mon passage dans cette entreprise », et il me répond : « Ta gueule, fais les relances mails », alors moi je lui réponds : « Tu feras moins le malin quand je serai partie ».

Et quand je lui dis discrétos en rendez-vous client chez des Gens-Très-Importants-du-Grand-Capital : « Hé tu trouves pas qu’il a une tête de croisement de poire et de castor? », il me répond en chuchotant-gueulant (vous voyez les gens qui chuchotent-gueulent? genre « PSCH PSCH PSCHHHH ». Absurde. Tout le monde t’entends) : « PUTAIN affiche le power point, bordel ». Mais ça veut pas vraiment dire qu’il est énervé.

Parfois je confonds un peu les rôles de la vie. Par exemple, une fois, j’étais partie acheter un médicament pour la tête parce que mon boss avait mal à la tête. Alors ma collègue m’a dit : « Mais, t’es sa stagiaire, pas sa mère« , j’ai dit : « Ah ouai, très juste ». Mais c’est pas grave, je suis stagiaire, j’apprends.

Et puis aussi, c’est pas très grave que je lui raconte : « Hé j’ai écrit un article sur le porno sur mon blog, j’ai au moins 24 likes sur Facebook ». Et il me répond : « T’es au top » (mais ça c’est parce que c’est un super gentil boss).

Enfin, comme je suis hyper performante en termes de résultats nets, dans le genre stagiaire à mi-temps, quand je fais un truc cool qui nous apporte vachement de bénéfice immatériel, je peux faire la Danse-de-la-Super-Stagiaire en chantant : « Je suis vraiment trop OUF comme stagiaire. Cette entreprise ne pourrait pas survivre sans moi ». Et il répond : « Mais EVIDEMMENT ».

(ça ressemble un peu à ça la Danse-de-la-super-stagiaire)

(sauf que j’ai des cheveux, moi, ma bonne dame).

* Coucou les boss *

2 réflexions sur “C’est pas grave, je suis stagiaire

  1. Pingback: Je ne suis pas une connasse, j’écris un roman « Non je ne suis pas une dinde superficielle

  2. Pingback: La rentrée du vrai travail « Non je ne suis pas une dinde superficielle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s